Célébration des 40 ans !

Permettez-moi ce mot de remerciement et d’action de grâces.

« À tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous,
en faisant mémoire de vous dans nos prières. » C’est ce que nous avons entendu de la bouche de st Paul.

Je peux vous dire que c’est ce qui habite mon cœur et celui des frères et sœurs de la maison, mais j’imagine que c’est aussi ce qui vous habite tous en ce jour.

Mais Comment ne pas rendre grâce au Seigneur et être plein de reconnaissance pour tous ceux qui nous ont précédés. Fondée en 1977 la Cté a été pour beaucoup ici source de bénédictions, de grâces, source de fécondité et de réconciliation, occasion de croissance, de conversion, finalement occasion de grandir en ouverture, en accueil de Dieu et donc en dépassement de soi.

C’est toujours difficile de commencer à remercier personnellement, mais permettez-moi de citer trois noms : celui de Fernand tout d’abord.

Le Dr Sanchez comme il était nommé par nos amis villageois et paroissiens. Actuellement en soins, il ne pouvait malheureusement pas être des nôtres avec son épouse Christiane. Mais combien il a œuvré dans cette maison. Responsable pendant plus de 13 ans, Fernand a entrepris de grandes rénovation au château avec la construction du cloître et l’aile nord manquante. Puis le rehaussement de l’aile sud pour augmenter le nombre de chambres pour les retraites. Avec Fernand et deux autres médecins c’est la vocation spirituelle de la maison qui s’est dessinée : le soulagement et la restauration de l’âme. Tout cela sous le patronage de St Luc évangéliste et médecin. « Cher Fernand, Tu m’as dit que tu serais bien présent par la pensée et la prière en ce jour avec nous. Nous prions tous pour toi et pour ta santé. Nous te confions à la prière de St Luc. Merci pour ce que tu as porté et enfanté ici. »

J’évoque aussi la présence de Bernard Dubois et de toute sa famille. Devenant responsable Bernard a développé cette volonté d’aider et accompagner les personnes à grandir dans la confiance filiale et la liberté d’enfant de Dieu. Avec les travaux et la rénovation de l’ancienne ferme des Fégnalasses, la maison Ste Thérèse a pu accueillir de nombreuses retraites et séminaires. « Cher Bernard, tu m’as témoigné ton empêchement à pouvoir nous rejoindre pour ce jour et nous a confié ta communion de prière. Tu m’as confié : « les dix-sept années passées à Saint-Luc sont inscrites en lettres d’or dans notre coeur, devant tant de richesses, de moments de joie et de partage, d’accompagnements et d’enseignements.» Sois assuré de nôtre prière et que notre reconnaissance puisse aujourd’hui te réconforter et t’apporter réponse à tout ce que tu espères. » 

Enfin notre mémoire se tourne aussi vers le visage du père Bernard Marie. Il a rejoint la maison du Père si rapidement après son départ de st Luc. Nous savons que sa prière nous accompagne, qu’Il veille sur chacun de nous et sur la mission que nous portons encore à notre manière actuellement à St Luc.

Vous êtes nombreux ici aujourd’hui, ou retenus par ailleurs. Je remercie particulièrement tous ceux qui nous ont écrit et qui nous ont témoigné leur reconnaissance, leur attachement pour cette cette maison et sa vocation. Tous ceux qui n’ont pu se joindre à nous, retenus par la distance ou d’autres engagements. Comment ne pas évoquer également l’étroite relation qui a uni pendant tant d’années les Fraternités saint Camille avec la maison de St Luc.

Tout à l’heure nous verrons des images de tous les frères et sœurs qui se sont succédés à St Luc. Responsables ou non. Nous ne pouvons pas tous les citer ici (je fais quand même une exception avec sr Marie de l’Incarnation de qui j’ai directement héritée de la responsabilité de la maison, et que je remercie d’être là et d’avoir acceptée de chantrer cette messe. Merci à toi tu avais la charge délicate et douloureuse de restituer notre château st Luc au diocèse ce qui provoquait bien des incertitudes pour nous tous. Tu as su tracer la voie sur laquelle nous continuons de marcher. Sois vivement remerciée.

Bon merci à chacun et chacune pour ce qui vous relie à St Luc.

Oui nous savons bien que notre reconnaissance envers chacun est grande.

Nous encore présents ici… nous sommes les héritiers de votre foi, de votre courage, de votre générosité, de votre grandeur d’âme. Merci à chacun, merci à toi, et à toi, pour tout ce que tu as donné, transpiré, pleuré, mais aussi toutes vos joies, vos rires, vos légèretés, sachant relativiser ce qui avait besoin de l’être et faire confiance au-delà du possible…

La Cté des Béatitudes a bien changé à Cuq en quarante ans, mais la vie continue ! Oh avec un petit nombre de frères et sœurs, mais bien vivants. On est tous d’accord pour dire que finalement 40 ans ce n’est pas beaucoup. Qui a moins de quarante ans ici ? Et alors les autres vous n’êtes plus vivants ? Si n’est-ce pas ! Et bien même peu nombreux, même avec des forces moins vaillantes, nous sommes bien vivants. N’est-ce pas mes chers frères et sœurs ?

Hier nous avions justement une journée spirituelle sur les Psaumes, et nous pouvons témoigner combien cette journée a été bénie ! Il y a un mois c’était notre rentrée avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus… Dans quinze jours nous aurons une retraite « renaître à la vie »… il y a encore de la place pour ceux qui le veulent ! Puis une journée spirituelle le 25 novembre.

Chère Anna-Katharina, toi notre présidente, merci pour ta présence. Merci pour tout le travail avec toi du gouvernement général de la Communauté des Béatitudes pour sa bienveillance à notre égard. Merci pour le soutien et l’intérêt que vous nous manifestez. Merci encore pour cette belle messe présidée par notre frère le P. Benoit-Joseph. Sois remercié pour ta présence en tant que Responsable Général de la branche des frères consacrés. Nous vous savons attentifs à notre réalité communautaire. Soyez assurés de notre joie et de notre communion avec toute la Communauté des Béatitudes.

Enfin merci à notre diocèse et notre Père Evêque qui m’avait fait savoir son empêchement pour aujourd’hui et en même temps manifesté son affection paternelle pour notre présence à St Luc. Merci à notre paroisse, à son curé le père Hervé Sossengué pour la sollicitude qui est la sienne pour notre maison et pour notre insertion dans le paysage paroissial.

Merci à vous aussi chers paroissiens pour votre amitié. Merci à vous chers amis de la cté et ceux qui le sont depuis les tous débuts de notre présence ici.

« À tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous,
en faisant mémoire de vous dans nos prières. » disait saint Paul…

 

Un très grand merci.

Hervé Pichon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.